Cinema

Rue Santa Fé de Carmen Castillo
Rue Santa Fé, la rue de la sainte foi. La rue Santa Fé, c’est une rue de Santiago du Chili située dans un quartier populaire de la ville. Dans cette rue, après le « Golpe » le « coup » si bien nommé, qui vit l’assassinat du président Allende et le début de la dictature militaire avec son cortège d’assassinats, de tortures, d’horreurs en tout genre, Miguel Enriquez et sa femme ont sans doute vécu le meilleur moment de leur amour. Miguel Enriquez était un dirigeant du MIR, un mouvement révolutionnaire avec des étudiants, des paysans sans terre des pauvres et des fils de riche en révolte contre...
Paranoïd Park
Comme dans ses premiers films, Gus Van Sant observe, donne à voir et à ressentir sans élucider une situation, expliquer un personnage qui occupent cependant le premier plan, en gros plan même, pour celui-ci, en plan général pour celui-là. Qu’un jeune garçon, lycéen et passionné de skate-board soit peut-être impliqué dans un meurtre, suffit à entraîner le spectateur dans une attention et une tension, un désir de comprendre et de suivre une enquête. Les éléments de l’enquête ne manquent pas en effet : un crime, des traces d’adn, des suspects, un inspecteur et ses interrogatoires, un milieu à...
Retour en Normandie : Nicholas Philibert
Nicolas Philibert, Retour en Normandie J’ai accompagné bien volontiers ce « retour en Normandie » qui m’a touchée à bien des égards, parce que je suis moi-même normande et nostalgique de ces campagnes, des paysages et de ces vieilles pierres que le film de Nicolas Philibert ranime, mais également parce que mon adolescence a été marquée par le film de René Allio et par le livre de Foucault. J’ai travaillé autrefois, dans un atelier de théâtre lycéen, le texte étrange de Pierre Rivière et ces trois œuvres ont traversé mon adolescence comme des météores. Un palimpseste J’ai regretté dans...
Saw
Bonheur, devoir et corps supplicié Saw, un nouveau cycle cruel par Vincent Le Corre et Diane Scott « Nous avons inventé le bonheur », diront les Derniers Hommes, en clignant de l’œil. » Nietzsche « …populations de la Métropole et de l’Empire, qui me donnez la preuve de votre esprit de sacrifice, et qui, sachant souffrir, prouvez que vous méritez de vivre, et vous vivrez ! » Philippe Pétain, Message d’Annecy, 23 septembre 1941 1. Norway of Life, film norvégien de Jens Lien de 2007, salué à Cannes et à Gerardmer, met en évidence la solidarité de deux phénomènes contemporains, l’...
Spider D.Cronenberg
Spider 9 , clone de la mère ? par Geneviève Morel, psychanalyste "Spider c´est moi!" Après tout, Spider est un écrivain, un artiste, à sa façon, un artiste de la mémoire." David Cronenberg. Après La Mouche, Cronenberg filme l’araignée ! Spider nous raconte l’histoire d’un homme adulte qui a été transféré de l’asile pour « fous » dangereux où il était emprisonné (inspiré de la prison victorienne de Londres, Broadmore), dans une pension qui est censée le réinsérer socialement. Elle est tenue par la terrible Mrs Wilkinson, qui traite ses pensionnaires sans aucun souci de...
Mémoire de nos pères
CLINT EASTWOOD : FLAGS OF OUR FATHERS, LETTRES D'IWO JIMA, 2006 : QU’EST-CE QUE L’ALTERITE ? Ayant su par la presse, dès la sortie de Flags of our fathers, traduit par Mémoire de nos pères, que ce film entrait dans un plus vaste projet et serait suivi d’un second film présentant la version japonaise du même événement, j’ai attendu, non sans une certaine impatience, la sortie de Lettres d'Iwo Jima, pour voir en un temps rapproché les deux films et appréhender le dispositif qu’il nous offrait pour penser cet événement. Il me semblait en effet que l’enjeu était de taille et consistait ni plus ni...
Inland Empire
David Lynch, 2006 : Inland Empire Olivier Séguret, dans Libération écrit : « INLAND EMPIRE (traduction littérale mais sans pertinence : “Empire du milieu” ») est un continent vaste et labyrinthique, où les séquences filmées, rêvées, délirées et “ réelles ” s’enchâssent si bien qu’elles forment toutes ensemble une quatrième dimension sans issue ». Il est étrange de récuser ce qui pourtant me semble essentiel dans le film de David Lynch, le fait que le labyrinthe dont il s’agit soit un monde intérieur. Qu’il s’agisse en anglais de désigner l’Empire du milieu, la Chine, ne serait pas totalement...
La fièvre dans le sang. Splendor in the grass
Elia Kazan : Splendor in the grass, La fièvre dans le sang, 1961 : qu’est-ce que le désir ? Les titres traduits sont souvent d’une indigence ou d’une brutalité incroyables et l’on aurait tort de s’y fier tant ils simplifient le propos des films. « La fièvre dans le sang », cela fait sensationnel, on s’attend à beaucoup de passion, et de la passion il y en a dans le film de Kazan. Mais c’est également une réflexion sur le désir et sur la vie, d’une profondeur que trahit ce titre accrocheur, sans doute plus affriolant que « Splendor in the grass », le titre original. « La fièvre dans le sang...
paroles de psychanalyste
MK2 Le programme (sous réserve de modification par le cinéma MK2) Qu'est-ce qu'être psychanalyste ? Dimanche 3 décembre 2006 à 11h10 (projection en présence de Isi Beller, psychanalyste), mardi 2 janvier 2007 à 11h10 et mardi 6 février 2007 à 11h10. Jean Clavreul Lundi 4 décembre 2006 à 20h30 (Hommage à Jean Clavreul décédé récemment et projection en présence de Patrick Landman, psychanalyste) et mardi 19 décembre 2006 à 11h10 Laurence Bataille Mardi 5 décembre 2006 à 11h10 et dimanche 21 janvier 2007 à 11h10 (projection en présence de Catherine Millot, amie de Laurence Bataille) Les...
Takeshis
TAKESHIS’ : LA SCIENCE DU RÊVE ? Le scénario du dernier film de Kitano est l’occasion d’un jeu vertigineux avec le double : un personnage blond, tout à fait identique à Takeshi Kitano et porte également le nom de Takeshi se met à rêver qu’il pourrait bien faire également du cinéma. Il passe des auditions lorsqu’il ne tient pas la caisse d’une petite supérette. Les jumeaux, l’un blond, l’autre brun, se croisent, l’un dans ses voitures, costumes, cérémoniaux luxueux, l’autre vivant dans une petite pièce minable, vêtu de vêtements à peu près informes ou d’un blouson rose d’assez mauvais goût, l’...

Pages