Cinema

le demantelement
Louise GrenierPage L’HOMME DÉMANTELÉ Sébastien Pilote, Canada, 2013, Le Démantèlement 1 «Les pères doivent toujours donner pour être heureux» ou l’amour à tout prix Faut-il se laisser manger la laine sur le dos par ses enfants ? Est-ce vraiment «de même» que ça fonctionne ? Première scène : un agneau se tenant à peine sur ses pattes fragiles, Gagnon le nourrit comme une mère. Il prend soin des bêtes et de sa terre. C’est la dimension maternelle du personnage, celle-là même qui est reprise dans le rapport à ses filles. Rien n’arrêtera Gagnon, on le sait depuis le début...
wang
Patrick Wang, In the family, 2011. Joey et Cody, deux hommes jeunes, élèvent ensemble Chip, six ans. Rebecca, la mère de Chip est morte à sa naissance et Cody, très affecté, a trouvé une consolation auprès de Joey. Avec Chip, ils sont devenus une véritable famille, et « Chip a deux papas ». Mais Cody meurt soudainement. Joey continue à s’occuper de Chip jusqu’au moment où la sœur de Cody lui annonce qu’elle est l’exécuteur testamentaire de Cody et qu’elle reprend Chip, traité en quelque sorte comme une partie de l’héritage, pour l’élever dans sa propre famille. C’est ainsi que se noue le...
bande de filles
Bande de filles : la guerre des images Il est légitime, voire urgent, de donner à voir des personnes discriminées, individuellement ou en groupe. Car sans doute le racisme et ses délits de faciès, ses rejets a priori, violences et mises en quarantaine, reposent sur l’image abhorrée de l’autre qui n’est même pas approché et auquel on ne consent nulle existence, nulle dignité, nulle subjectivité. Il est nié comme personne et comme sujet, objet d’une haine sans connaissance, ou d’un aveuglement qui se suffit d’une projection aberrante de fantasmes et de craintes sur une figure sans visage et...
adieu au langage
Jean-Luc Godard, Adieu au langage, 2014, un film cynique ? Mélancolie Parmi toutes les citations et les références d’auteurs qui tissent le dernier film de Jean-Luc Godard dont la rumeur fait également l’ultime, l’épigraphe nous renvoie à Flaubert. Jean-Luc Godard cite en effet la fin de L'Éducation sentimentale : « “c’est là ce que nous avons eu de meilleur!” dit Frédéric ». Or, cet épisode du roman est d’une triste gaieté, assez caractéristique de la mélancolie. « Ce que nous avons eu de meilleur » est une mésaventure qui, avec le temps, et la nostalgie de la jeunesse, est devenue un bon...
1
les chevres de ma mere
Les chèvres de ma mère documentaire réalisé par Sophie Audier Pour réaliser un documentaire il faut d’abord obtenir quelques subventions de la Commission d’avance sur recettes. Une fois le film financé et tourné le distributeur doit s’efforcer de le montrer dans quelques salles afin qu’il soit porteur du titre de film et non du qualificatif plus ou moins infamant de téléfilm. Sa durée de vie dans les salles est dans ces conditions et sauf exception, logiquement brève. Il continue ensuite sa vie le plus souvent au sein des festivals et en DVD. Et dans certains cas il est diffusé sur les...
a
1 A ciel ouvert, entretiens, Le Courtil, l’invention au quotidien. Mariana Otero – Marie Bremond, éd Buddy Movies, Paris 2013. Il y a bien sûr le film, « A ciel ouvert », qui a rempli les salles qui l’ont programmé et dont on espère qu’un DVD sera commercialisé. On compte même bien que toutes les institutions et autres centres de soins pour enfants s’en emparent et s’imprègnent de ce mode de fonctionnement très particulier, éclairé par la psychanalyse et qui, au Courtil, a donné des résultats imparables, depuis trente ans. Institution modèle, un peu à la manière d’un précurseur du genre, le...
mariana otero
Mariana Otero, À Ciel ouvert , 2013. À Ciel ouvert est un documentaire sur Le Courtil, un internat qui accueille des enfants autistes ou psychotiques, à la frontière franco-belge. Le film est produit par les frères Dardenne, ce qui n’est pas indifférent, quand on connaît leur intérêt pour le Nord, certes, mais surtout pour des personnages attachants dont l’histoire est compliquée et dont la détresse affleure ( Rosetta, Le Fils, Le Gamin à vélo ). Je connais les films de Mariana Otero depuis 2003, lorsqu’elle était venue présenter à Pessac, Histoire d'un secret...
le demantelement
Sébastien Pilote, Canada, 2013, Le Démantèlement : Et si le roi Lear n’était pas fou ? Je me suis réveillée bien tard, ce matin, un peu dans le brouillard, et j’ai su que j’avais rêvé. De quoi, je l’ignore. Et puis, tout de suite, l’évidence : j’ai vu hier soir le film de Sébastien Pilote, Le Démantèlement. Et pourtant, je n’en ai rien pensé, je ne savais même pas qu’il y avait quelque chose à penser de ce film. Simplement, m’avait frappée une image de Frédérique, la seconde fille qui, dans le train, prépare son rôle, car elle fait du théâtre à Montréal, en relisant son texte. Et ce texte, c’...
camille claudel
Après un coup de fil de Juliette Binoche, l’idée de lui proposer Camille Claudel 1915 est venue à Bruno Dumont par la lecture du dossier d’hospitalisation (Jean-Paul Morel, Une mise au tombeau), il a alors conçu le projet pour son actrice. Le documentaire en revanche porte sur, disons, le « fond de décor» ou « fond d’écran », Bruno Dumont dit l’« environnement » dans lequel il veut situer (on ne dira pas son action mais) sa Camille Claudel. Il s’agirait d’approcher au plus près les conditions dans lesquelles elle est censée avoir été plongée durant son internement à Montdevergues. Bruno...
nymphomaniac
Lars Von Trier Nymph()maniac, 2013. Ceux qui ont envie de voir un film pornographique, heureusement accessible dans les salles d’art et essai seront déçus. Le dernier film de Lars Von Trier, s’il exhibe une belle ( ?) collection de « bites » de toutes les couleurs et de toutes les formes, n’en est pas pour autant très excitant. En revanche, on rit souvent, par exemple dans ladite séquence où se succèdent comme d’autres photos d’identité, dans les films policiers, ces étranges cartes de visites ou de visiteurs. On ne sait pas encore très bien ce qu’est ce film, ni s’il a un sens, un propos, il...

Pages