20/06/2017
Prix Œdipe 2018

Démocratie ?

 

Au moment où j’écris ces lignes, vient de se conclure en France un long processus qui a abouti après de nombreux passages des électeurs dans l’isoloir, à la nomination d’un Président de la République et des députés à l’Assemblée Nationale. Ce processus, qui est au...Lire plus...

À propos...

Laurent Levaguerèse
Le site oedipe Le site Web oedipe a pour but de permettre à tous ceux que la psychanalyse freudienne intéresse, soit professionnellement soit personnellement d'obtenir des informations et d'échanger avec d'autres des idées, des réflexions, des propositions au sujet de la psychanalyse. Le site oedipe est ouvert à tous, quel que soit le choix associatif de chacun. Il vise à constituer un réseau et non une association . Chacun y est libre et responsable de son écrit et le soutient en son nom. Grâce au réseau Internet, les échanges internationaux sont rendus plus faciles qu'auparavant. La langue...Lire la suite

Annonces

Je recherche un pédopsychiatre proche de Chatillon (92), susceptible de recevoir une ou deux fillettes, jumelles, dont l'une est en...Read more

Articles

lettre au Président de la République au sujet du TDAH

Monsieur le Président, Nous nous sommes déjà adressés à vous durant les élections présidentielles et la lettre/pétition qui vous avait été adressée a recueilli plus de 6000 signatures de professionnels de la santé mentale. Elle a été soutenue par seize associations. Nous vous écrivons aujourd’hui, à propos des enfants. Ils ne sont pas épargnés par les grandes transformations qui bouleversent la société. Il leur est imposé comme aux adultes un succès rapide, la compétitivité, la conformité à des normes qui ne sont pas de leur âge. Dans ces conditions nouvelles, peuvent-ils encore vivre leur...Lire la suite
TDAH

Un article du journal Hufington post à propos du diagnostic d'hyperactivité (TDAH)

Le Huffington Post Ce que les parents doivent savoir sur le Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité Sachez-le: ce diagnostic n'est reconnu par aucune des classifications françaises des problèmes de l’enfance. 14/09/2017 07:00 CEST | Actualisé il y a 5 heures Gorana Bulat-Manenti Psychanalyste et chercheur associé au Laboratoire de recherche Psychanalyse, médecine et société à l'Université Paris VII Gérard Pommier Professeur des universités, psychiatre, psychanalyste, membre du Laboratoire de recherche « Psychanalyse, médecine et société » - à l’université de Paris 7. Gorana...Lire la suite

Pages

Mme Klein de Nicholas Wright J’ai été ému de voir cette pièce. Je pensais tout connaître de Mélanie Klein : j’avais lu le magistral livre de Phyllis Grosskurth [1] ; j’avais traduit les débats qui eurent lieu à la Société britannique de psychanalyse à partir des années 1940, ce qui m’apporta une vue imprenable sur les conflits institutionnels où Mélanie Klein a été si fortement impliquée [2] ; et, enfin, j’avais fait converger ces deux livres dans une série d’articles portant sur vies et expulsions dans les groupes psychanalytiques [3] . En outre, comme nous avons proposé, Monique Lauret et...
1
Happy end Michael Haneke
Michael Haneke, Happy end , 2017 (pour ceux qui ont déjà vu le film ou qui n’ont pas peur de connaître la fin) La critique ne semble pas avoir tellement aimé le dernier film de Haneke. Il n’apporterait rien de plus à l’œuvre du cinéaste, n’aurait pas la grandeur du Ruban blanc , ainsi qu’une comparaison nous en avertit, dans Le Monde qui publie, le même jour (ce mercredi 4 octobre 2017) un article sur le premier, donné sur Arte et sur le second qui sort en salle. Il se trouve que j’ai vu Happy End en avant-première, au cinéma Utopia de Bordeaux, il y a une...
Un beau soleil intérieur, Claire Denis
Un beau soleil intérieur , Claire Denis « — et mon luth constellé Porte le Soleil noir de la Mélancolie » Si je cite Nerval, El Desdichado , en épigraphe, ce n’est pas tant pour placer sous le signe de la « mélancolie », le film de Claire Denis, que pour signaler qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil… de la névrose. Si l’on s’identifie au personnage d’Isabelle, — et comment ne le ferais-je pas ? — que le film est agaçant ! Documentaire sur la névrose ordinaire d’une femme d’aujourd’hui, ses errances sentimentales, sa quête amoureuse aussi persistante...